Chicken Road

Le poulet à la mer se transforme temporairement en poulet sur les routes. Le prochain article n’aura pas grand chose à voir avec la voile mais si vous voulez des infos sur la Crète, en revanche, vous aurez un guide totalement subjectif de moi-même !

Ma maman ne restant qu’une petite semaine, il fallait faire un choix : voile ou exploration de la Crète. On a choisi la deuxième option – sans regret. Armées de notre minuscule voiture de location, nous avons sillonné les routes (et les « moins routes ») crétoises, profitant de plages sublimes, d’un musée exceptionnel, de belles randonnées dans des gorges et de jolies villes. Bref, on n’a pas chômé.

Pour éviter le récit chronologique de nos aventures – parfois épiques (premier conseil : NE JAMAIS SUIVRE LE CHEMIN LE PLUS COURT PROPOSE PAR GOOGLE MAPS… même si vous découvrez des potentialités inattendues de 4×4 à votre titine), je vous propose un « best of » de ce que j’ai préféré !

La plus belle plage : sans hésiter, le lagon de Ballos, sur la presque-île de Gramvoussa, la pointe tout au nord-ouest de la Crète. Une splendeur, même pas gâchée par le monde. On marche sur des dizaines de mètres dans moins de 20cm d’eau et les couleurs sont incroyables (promis, je n’ai pas trafiqué les photos… en vrai, c’est même encore plus beau ! Même les 7km de piste pour y arriver sont grandioses.)

Les plus belles gorges : choix difficile, les gorges de Samaria sont en effet très jolies mais il y a vraiment trop de monde passée une certaine heure. En faisant la route à l’envers (jusqu’au village de Samaria) et en partant très tôt, on a eu la chance d’avoir les gorges pour nous toutes seules à l’aller… mais au retour, la foule en file indienne sur le sentier étroit avait un côté assez angoissant ! A refaire, je choisirais plutôt une des 3 autres explorées : les gorges de Rouvas très belles aussi et beaucoup plus paisibles, celles d’Agios Antonios superbes et très encaissées avec une ambiance canyoning à sec, ou celles d’Agiofarago, plus ouvertes, avec une balade facile qui amène jusqu’à une jolie plage de cailloux (avec des gens tous nus).

Le musée de vos rêves : c’est le musée archéologique d’Héraklion, une splendeur pièce après pièce. Des statuettes superbes, des peintures étonnamment modernes, des sceaux d’une finesse incroyables, des animaux géniaux. Bref, j’ai tout aimé !

Les meilleurs baklavas : chez Georges et Katarina à Rethymnon. Si vous passez la journée vous pourrez même assister à la fabrication impressionnante de la pate filo. Le soir, Katarina (qui doit avoir dans les 80 ans bien tassés) vous servira un baklava ou un kadaïfi à se rouler par terre et vous direz adieu à votre ligne et bonjour au diabète ! (mais dieu que c’est bon, je crois que ces pâtisseries sont une raison suffisante et nécessaire pour aller à Rethymno)

Les plus belles villes : Chania et Rethymon se tirent la bourre et je n’ai pas vraiment réussi à trancher. Le port de Chania est sublime mais les petites rues piétonnes de Rethymon avec ses porches vénitiens ont un charme certain également. Quand à Heraklion, c’est surtout l’ambiance qui y est très agréable.

La plus belle église : La Panagia Kera à côté d’Agios Nikolaos est microscopique, très mignonne et ses fresques sont superbes. L’entrée payante (2€) est un peu surprenante vue la taille de l’endroit mais ça vaut le coup !

Les meilleurs restos :

  • à Rethymnon, To havesiliki, à l’angle de la place de la cathédrale. Le porc au citron est tellement bon qu’on y est retournées le lendemain midi pour en reprendre ! (et vu le monde, on n’est pas les seules à aimer l’endroit, même si on n’a jamais réussi à le trouver sur internet!)

  • à Heraklion, Siga-siga offre un excellentissime rapport qualité-prix et on vous offre des desserts trop bons à la fin du repas !

  • À Heraklion encore, Saranta avga (« quarante oeufs »), un minuscule kafeneion au milieu du marché, le meilleur endroit pour prendre l’apéro le soir ! Pour 10€, vous avez à boire et un assortiment de mezze frais, bons et variés. Et pour le matin, il y a en face, une fromagerie qui fait des yaourts excellents qu’on peut manger en terrasse en buvant son café grec. Je commence à y devenir une sérieuse habituée…

Pour résumer facilement, je pourrais dire que la Crète c’est un petit condensé de Grèce. Des plages, des montagnes, des monastères, de bonnes tavernes, des routes où il vaut mieux avoir du temps (et le cœur bien accroché), des paysages sublimes, des gens gentils. On y est bien – et ça tombe bien, à priori on va y rester encore quelques semaines ! Vous aurez donc peut-être bientôt une mise à jour de ce guide personnel ! (et Mom, si tu veux ajouter quelque chose, n’hésite pas!!! Edit : Elle a écrit sa propre version du road trip sur son blog à elle, c’est là : http://www.leblogdechristine.fr/mini-road-trip-en-crete/ Vous pourrez faire la comparaison !)

 

Publicités