Péloponnèse Tour part II : West Coast

La deuxième nuit à Porto Kagio a été quelque peu agitée : à peine endormis, le bateau en acier voisin visiblement amarré ici à l’année casse sa pendille et vient nous faire un câlin… Nos autres voisins (maintenant on le sait : on se méfiera des bretons !) avaient trop tiré sur sa bouée avant. On finira donc la nuit à couple du bateau en acier et on part bien tôt au matin pour passer le deuxième terrible cap du Péloponnèse : le cap Matepan où se situe l’entrée des enfers (rien que ça). Finalement, il ne sera pas si terrible que ça et partis avec le solent, on ressortira bien vite toutes les voiles et c’est au moteur qu’on devra finir le trajet pour arriver dans ce qui se classe direct dans notre top 3 des amarrages : Mezapos. Un cercle de falaises ocres dans lequel un ou deux bateaux peuvent se glisser. Quand on y arrive, un bateau de pêche qui finit de vider ses filets nous indique de nous mettre à sa couple en attendant qu’il parte. Une cigale de mer plus tard, on récupère ses pendilles et nous voilà amarrés dans ce mini amphithéâtre rien que pour nous. Hormis la beauté de l’amarrage, le village lui-même est franchement mort, et même le téléphone ne passe pas. On est donc complètement coupés du monde mais ce n’est pas si mal !

 

Le lendemain, on repart vers la civilisation pour arriver à Methoni, un joli mouillage au pied d’une citadelle vénitienne et un village assez touristique avec de beaux cafés et une très bonne taverne.

Une nuit tranquille et nous voilà déjà repartis, pas bien loin, à une dizaine de milles au nord, dans la Pylos des sables du bon roi Nestor. On était déjà passés dans cette marina abandonnée en novembre 2016 et force est de constater qu’en juin, c’est bien plus vivant et rempli! On se trouve quand même une petite place et comme nous sommes en avance sur notre programme, on décide d’y rester quelques jours, le temps de tester notre kayak sur une plus grande distance pour traverser la baie de Navarin et retourner voir la superbe plage de Voïdokila où nous étions passés en voiture 3 ans plus tôt.

3 jours plus tard, il est quand même temps de repartir et nous voilà remontant au près jusqu’à Kyparissia où là aussi le contraste entre hiver et été est saisissant ! Ce sera notre dernière étape sur le Péloponnèse car une nuit plus tard, nous voilà repartis pour de nouvelles aventures, vers le nord et les îles ioniennes…

Infos pratiques :

Mezapos : amarrage au milieu du petit port sur pendilles solides. Un peu rouleur mais la grosse houle s’arrête à l’entrée du port. Eau dans le village, aucun service, une seule taverna-café. Pas de réseau depuis le bateau, un peu plus en montant.

Methoni : mouillage devant la plage, fond 5m sable dur. Village agréable avec tous services. Eau au jardin d’enfants sur la plage.

Pylos : amarrage dans la marina avec pendille sur bouée. Marina gratuite et eau sur le quai au niveau du bateau des coast-guards. Tous services en ville dont un des meilleurs et plus sympathiques shipshandlers jamais rencontrés ! Le quai municipal ou le mouillage devant bougent beaucoup en cas de vent de NW (dominant).

Kyparissia : amarrage bord à quai le long du quai N. Les derniers bateaux arrivés ont du se mettre à l’ancre et cul à quai. Eau sur le quai (très chaude mais bonne à boire). On n’a rien payé. Bons commerces et cafés en ville.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Péloponnèse Tour part II : West Coast »

  1. Waow vos photos donnent toujours autant envie de tout plaquer pour vous rejoindre 🙂
    Et sinon, ya des trous dans l histoire ! Pourquoi et comment vous êtes vous fait refouler de la lagune, c est quoi ce spi de kayak qui a l air trop cool, c est comment une cigale de mer ???

    J'aime

    1. – on a essayé de traverser la lagune de Yalova mais une pêcheuse peu sympathique nous a dit que c’était privé et qu’on devait repartir.
      – le spi de kayak c’est une manche à air offerte par les bretons qui sert normalement à faire de l’air dans le bateau d’où que vienne le vent (c’est vachement efficace d’ailleurs !) et il s’avère que ça fait un excellent spi de kayak !
      – la cigale de mer, c’est un genre de langouste mais encore meilleur 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s