Péloponnèse Tour I : East Coast

Pas de répit pour Monsieur Poulet ! A peine Fabien rentré, nous voilà déjà repartis. Les vents nous sont plutôt favorables et dès le premier jour, on trace sous spi jusqu’à Hydra. Le port est toujours aussi bordélique ; les bateaux en sont déjà à la quatrième rangée quand on arrive et on se trouve malgré tout une petite place tout au fond du port où nous arrivons à descendre à terre en passant par 6 autres bateaux. La ville est en revanche toujours aussi charmante et je suis contente de me balader dans ces jolies ruelles pleines de chats !

Le lendemain, on continue malgré le peu de vent, en alternant spi puis moteur jusqu’à Kyparissi, joli village assez endormi quand on y arrive (c’est l’heure de la sieste) et qui s’éveillera un peu quand le soleil arrêtera de taper trop fort.

C’est encore entièrement sous spi qu’on fera la journée suivante : une vingtaine de milles jusqu’à la superbe Monemvassia. On y était passés en voiture il y a 3 ans et j’en avais déjà un bon souvenir mais y arriver en voilier, c’est encore plus classe ! D’autant qu’on est accueillis par de belles tortues de mer qui se laissent facilement approcher, ce qui me motivera forcément pour ma première « vraie » baignade de l’année !

J’y serais volontiers restée un peu plus mais la météo nous pousse à continuer et passer le « terrible » cap Malée. On découvrira ainsi qu’il n’usurpe pas totalement sa réputation : d’une matinée très tranquille sous spi, on finira sous tourmentin avec deux ris dans la GV à essayer de gérer les rafales assez imprévisibles. On arrivera finalement à Elafonissos où l’on mouille devant la sublime plage du sud de l’île mais où le vent ne nous motive guère à la baignade.

Dernière étape de cette première partie du tour du Péloponnèse : Porto Kayio, sur la côte est de la péninsule du Magne. Le hameau est microscopique et il n’y a pas grand chose mais c’est bien abrité et on en profite pour gonfler le kayak et explorer les villages maniotes qui semblent désertés tout autour de la baie et constater que ça y’est, oui, c’est l’été : les cigales s’époumonent, on commence à chercher tous les moyens d’éviter le soleil, on arrive à se baigner presque tous les jours et on n’est plus jamais tous seuls dans les ports et les mouillages…

Publicités

5 réflexions au sujet de « Péloponnèse Tour I : East Coast »

  1. Bon, nous envoyer des photos, c’est cool, sympa, et tout et tout. Mais si vous nous envoyiez un peu de soleil et d’été, ce serait encore plus cool, sympa et tout et tout !!! Bref, ici, c’est pas la fête du banc, c’est la fête aux escargots…

    J'aime

  2. Waow comme c’est beau !!!!
    Et ça parait surréaliste que vous arriviez à vous baigner et qu’il fasse chaud alors qu’ici c’est encore quasiment l’hiver…
    Les « Où est Monsieur Poulet » sont beaucoup trop durs 😉
    Bon, pour résumer, restez en Grèce, ici ça ne vaut pas la peine de rentrer il pleut tous les jours, et les cerises sont pleines de flotte:(
    En tout cas ça donne trop envie de retourner en Grèce !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s