C’est Byzance !

Pour vous épargner un article de 92 pages qui essaierait inutilement de relater chronologiquement ces derniers jours à Istanbul, je vais tenter de résumer ça en quelques impressions de cette ville incroyable où je me verrais bien habiter. C’est rare en effet de se sentir aussi bien dans un lieu dès le premier instant. J’ai tout aimé : les marchés, le grand bazar, les trajets en vapur (ferries) pour traverser le Bosphore, la nourriture (à laquelle je pourrais consacrer un article complet), les vieilles maisons en bois, les immenses palais, la multitude de monuments, églises, mosquées dont les minarets s’élèvent partout, restes archéologiques de toutes les époques, qui en fait un gigantesque musée à ciel ouvert… Il y a certes un peu trop de rabatteurs pour les restaurants, bars et boutiques et la foule peut parfois être anxiogène mais même cela n’a pas réussi à me dégouter de cette ville.

A part Istanbul même, nous avons remonté le Bosphore pour constater que Messine à côté, c’est de la gnognote : ici, les courants, les « bastardi » et les tourbillons sont bien plus forts et impressionnants ! Et sans parler du trafic incessant.

On en a profité aussi pour aller faire un petit tour en mer Noire escortés, encerclés même, par les dauphins par dizaines. Cela nous a permis également un fort sympathique arrêt à Rumeli Feneri, port de pêche à l’embouchure du Bosphore, où nous avons passé la nuit à couple d’un énorme bateau de pêche.

Nous avons aussi fait escale à Burgazada, une des îles des Princes, sans voiture mais avec des milliers de chats câlins et de gabians féroces (les enfants ont adoré, forcément).

Je pourrais aussi ajouter que se faire décaper le corps à coups de gants de crin par une vieille mamma turque à moitié à poil reste une expérience de hamam assez inoubliable. Que Aya Sofia (Sainte Sophie) est en effet très belle mais qu’il y a trop de monde et de queue. Qu’on n’a pas vraiment trouvé l’atmosphère « relaxante » de la basilique citerne avec des dizaines de sorties scolaires qui braillent et les bruits des travaux de rénovation dans ce lieu, certes très beau mais qui résonne affreusement. Que si vous voulez voir des dauphins, il suffit de traverser le Bosphore. Que le kayak, c’est vraiment pas mal comme annexe mais ça mouille un peu. Que le çay, c’est l’avenir du café. Et que décidément, les villes où on se déplace en bateau, c’est vraiment trop bien !

 

Infos pratiques :

Burgazada : amarrage d’abord bord à quai au sud du port à un ponton sans planches (mais on nous a dit le lendemain qu’on ne pouvait pas rester). Lors de notre deuxième passage, nous nous sommes amarrés au bout d’un petit ponton un peu plus au sud (ancre + cul à quai).

Idealtepe : petite « marina » dans l’embouchure d’un canal, au sud de la grande digue de Maltepe. 100 TL la nuit. Eau, électricité. Supermarché à 15mn à pieds et arrêt de bus à 3mn.

Kuruçesme (Bosphore) : : très très très agité. Pendille sur bouée. Supermarché, bus et dolmus pour le centre-ville.

Bebek (Bosphore): quai très haut et très agité (prévoir des amarres longues avec amortisseur). Pendille sur bouée. Tous services, bus et dolmus pour le centre-ville.

Rumeli Feneri : amarrage à couple d’un gros bateau de pêche au fond du port (NE).

2 réflexions au sujet de « C’est Byzance ! »

  1. Ta photo de Thé avec vue est tout simplement sublime ! Comme d’ailleurs l’est ce super article qui donne une fois de plus envie de partir tout de suite…
    Ravie de voir que vous continuez à vous régaler en Turquie. Et merci pour ces superbes photos et un récit toujours aussi vivant !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s