Plus vite tu te rapproches, moins loin tu te retrouves.

Dernière traversée… On repense à notre première, la même dans l’autre sens, avec nostalgie et amusement. Amusant de voir comme elle paraît soudain plus courte et moins inquiétante. Nostalgie de se dire que c’est bientôt la fin. Certaines choses ne changent pas : beaucoup moins de vent qu’annoncé et quand il se met à souffler, c’est quand on ne l’attendait plus, mise de voiles de nuit (ce qui devient maintenant presque une formalité), gennaker à l’arrivée, même sentiment de calme et de grandeur sous les étoiles…

Mais cette fois, on ne reste pas longtemps dehors à admirer les étoiles. Minuteur toutes les 5mn pendant nos quarts pour vérifier qu’aucun ferry ne se pointe et c’est lecture au chaud dans le carré pendant que le pilote bosse dans le froid (l’avantage du temps (trop) calme au moteur…). Et la visibilité est incroyable : on quitte la Corse en distinguant les Alpes et 12 heures plus tard, au lever du soleil, la Corse se dessine parfaitement derrière nous, à pourtant plus de 70 milles !

Le départ se fera directement de Bastia (car on espérait avoir du vent agréable la nuit – ce sera raté pour les prévisions), doublage du cap Corse au coucher du soleil et cap au ONO. On hésite sur le port d’arrivée et on jette finalement notre dévolu sur Saint Tropez (comme on ne sait pas encore combien de temps on devra y rester, autant choisir un endroit qu’on aime bien).

Et ça y’est, nous voilà sur le continent, à moins de 2 jours de navigation de notre point d’arrivée… Heureusement le mistral devrait nous obliger à trainer un peu sur nos dernières étapes, pour prolonger encore un peu l’illusion du voyage et des vacances. Et pour bien fêter son retour sur le continent, Monsieur Poulet héberge une nouvelle invitée de marque ! La maman de Fabien nous rejoint pour la soirée et teste le confort de la cabine avant !

Infos pratiques : 

  • Saint Tropez : hors saison, le port a beaucoup de places libres. 19€ la nuit pour un voilier <11m. Tous services, et bientôt dans du neuf, les nouveaux sanitaires étaient en phase finale de construction à notre passage. 
  • Cavalaire : 14€ la nuit, douches 2€50.
  • Toulon : 19€ la nuit, sanitaires pratiques.
  • Sanary : le port de plus cher de France ! 31€ la nuit… 

2 réflexions au sujet de « Plus vite tu te rapproches, moins loin tu te retrouves. »

  1. Il a un petit nom votre sympathique pilote ?
    Sinon c est vrai que ça fait bizarre la fin du voyage qui s annonce… Même si je suis ravie de te/vous retrouver, les articles d Un Poulet à la Mer vont me manquer !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s